Filière bois
Magazine « L'environnement » 2/2018 - Le retour en force du bois
18.05.2018

La forêt suisse compte plus de 500 millions d’arbres. Leur bois constitue l’une des principales ressources renouvelables de notre pays, de même qu’un produit unique et naturel aux multiples propriétés. Ce potentiel est cependant loin d’être utilisé à sa juste valeur : seuls deux tiers de la matière première durablement exploitable parviennent sur le marché, car la population helvétique satisfait son désir croissant de bâtiments et de produits en bois grâce aux importations, qui ne cessent de progresser. Le consommateur moyen se soucie encore trop peu de l’origine du bois.

Les avantages du bois indigène tombent pourtant sous le sens : il joue un rôle économique indéniable, surtout en zone agricole et en montagne, et contribue à créer une valeur ajoutée durable au niveau régional. Son exploitation, extrêmement respectueuse en Suisse, permet en outre aux forêts de remplir des fonctions précieuses, dont nous profitons tous. Parmi elles figurent notamment la protection contre les dangers naturels, le rôle récréatif et la diversité du milieu naturel.

Sous l’égide de l’OFEV, la Confédération s’est dotée d’une politique de la ressource bois, associée à un plan d’action, qui vise à garantir un approvisionnement durable et une valorisation efficace de la matière première fournie par les forêts suisses. Car le bois doit retrouver la place qui lui revient dans la construction et le logement, ainsi que dans la qualité de la vie. Grâce à cette nouvelle stratégie, la filière bois peut contribuer pleinement à réaliser les objectifs politiques de la Confédération dans les domaines de la forêt, de l’énergie, du climat et des ressources.

La promotion de l’innovation est ici primordiale : elle renforce la chaîne de valeur, de l’arbre au produit fini, et la compétitivité au niveau international. La multiplication de projets phares témoigne du succès des efforts entrepris. Le Pavillon du Théâtre de Vidy (voir page 34) a notamment vu le jour grâce au plan d’action. Construit entièrement en bois indigène et donc durable, l’édifice emblématique se dresse, tel un immense origami, sur les bords du Léman à Lausanne.

Le bois suisse n’étant pas encore bien établi au sein de la société, beaucoup reste à faire pour atteindre l’objectif de la Politique forestière 2020, à savoir exploiter une grande part de cette ressource renouvelable. L’accent sera dès lors mis sur la sensibilisation des consommateurs et des consommatrices. La Confédération donne quant à elle le bon exemple : pour la construction ou la rénovation de ses bâtiments, elle favorise le recours à du bois produit de manière durable.

Éditorial de Paul Steffen, sous-directeur de l'OFEV