Région
ATMB investira 41 millions d’euros en 2018 pour l’environnement, la sécurité et la qualité de service
01.05.2018

En 2018, les équipes d’Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc déploient un programme d’investissements de 41 millions d’euros. Il s’articule autour des trois priorités clés de l’entreprise : la mise en oeuvre de sa politique environnementale, la sécurité des conducteurs et des « Hommes en jaune » et la qualité du service rendu aux clients. Sur l’Autoroute et la Route Blanches, soit 130 km de réseau, le montant des investissements est de 34 millions d’euros. Au Tunnel du Mont Blanc, les investissements s’élèvent à 15 millions d’euros(1).

Politique environnementale : création d’un mur de protection du bruit à Passy et début des travaux de l’écopont de Viry

Pour la lutte contre le bruit, ATMB construit un nouvel écran de protection contre le bruit à Passy sur la Route Blanche dans le sens Chamonix – Genève. Cet écran mesurera 470 m de long et permettra d’améliorer la protection acoustique des riverains. Les travaux se dérouleront du 16 avril au 6 juillet puis du 3 au 28 septembre, afin de laisser les voies libres pour le trafic touristique dense de juillet et août. Ce mur représente un investissement de 690 000 euros pour ATMB. Dans le cadre de sa politique environnementale, ATMB protège les habitations en appliquant un seuil de protection plus exigeant que la réglementation, soit 2 décibels en-dessous des normes européennes.

Pour la biodiversité, l’écopont de Viry permettra à la petite, moyenne et grande faune de relier le Salève à la plaine genevoise. Ce projet mené par ATMB, en partenariat avec l'État de Genève, verra le jour en 2019. Conçu sans pile centrale, cet ouvrage a été pensé afin de minimiser les balisages en phase chantier : pas de travaux en terre-plein central nécessitant des restrictions de voies. Les premiers travaux préparatoires, comme le déplacement d’un panneau à messages lumineux d’information, auront lieu fin 2018.

Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu*, ATMB s'engage à protéger la biodiversité de Haute-Savoie en améliorant le franchissement de l’A40 par la faune. Un bureau d’études ouvragiste et écologique a été mandaté pour étudier l'opportunité et la faisabilité d’un écopont dans le secteur de Vougy, au-dessus de l’A40, qui reliera les massifs du Môle et du Bargy. Cette étude a pour but d’analyser les données faune et le positionnement optimal de l'ouvrage. Les résultats de cette étude lancée en février parviendront dans l’été.

ATMB poursuit son engagement pour la réinsertion de fleurs alpines et des trames écologiques riches en biodiversité alpine. Les équipes ont mis à disposition de Champs des Cimes et Alvéole 11 000 m² de terrain à Passy et à Bonneville pour la culture de plantes sauvages locales. Les graines récoltées trouveront une première utilisation en 2018 sur les abords de l’autoroute à Cluses et à Valleiry. Pour ce projet, ATMB s’est vu décerner le prix « Infrastructures pour la mobilité, la biodiversité et le paysage » de l’IDRRIM** mention spéciale « Génie écologique ».

Pour la qualité de l’air, ATMB agit sur plusieurs leviers permettant de promouvoir les mobilités douces et d’encourager le covoiturage. 2018 verra l’aboutissement de l’appel à projets « ATMB Mobilités » mené avec deux écoles partenaires, l'École nationale des travaux publics de l'État et l’Université Savoie Mont Blanc. Après un premier jury de sélection en 2017, trois groupes d’élèves travaillent depuis janvier 2018 sur de nouvelles solutions de déplacements innovantes et contribuant à améliorer la qualité de l’air dans la région, le développement d’énergies propres et l’adaptabilité au territoire de la Haute-Savoie. En octobre 2018, un jury final récompensera les projets qui pourront être expérimentés sur l’Autoroute Blanche, la Route Blanche ou au Tunnel du Mont Blanc.

* signé aux côtés notamment du Syndicat Mixte d'Aménagement de l'Arve et de ses affluents (SM3A), de la région Auvergne Rhône-Alpes et du Conseil Départemental 74

** IDRRIM : Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité


Sécurité : arrivée d’un véhicule de première intervention plus performant au Tunnel du Mont Blanc et entretien des infrastructures du réseau d’ATMB

Un nouveau véhicule de première intervention (VPI) arrive au Tunnel du Mont Blanc, après une phase de tests en conditions réelles. Deux autres spécimens seront donc livrés au mois de septembre 2018. Ils sont notamment équipés de radar détecteur d’obstacles, de caméra thermique et d’équipements de désincarcération. Grâce à ces VPI, les équipes de sécurité procèdent aux premiers secours et protègent les interventions, en cas de véhicule en panne par exemple. Ils s’occupent de la première intervention sur les incendies, en soutien des pompiers du tunnel. Chaque VPI représente un investissement de 180 000 euros (1).

Le Tunnel du Mont Blanc rénove 555 mètres de la dalle de roulement entre le 6ème et le 7ème kilomètre. Les 11,6 km du tunnel font l’objet d’une étroite surveillance. Cette auscultation permanente délivre une analyse précise des interventions nécessaires. Ce suivi a permis aux équipes d’identifier très tôt le besoin de renouveler une portion de la dalle. Les 555 mètres de dalle seront remplacés petit à petit, nuit après nuit, entre fin mars et juin 2018. La circulation sera interrompue durant 27 nuits, auxquelles s’ajouteront 5 dimanches matin et 2 créneaux de fermeture prolongés (de 30 heures chacun) en début et fin des travaux (pour un total de 385 heures). Ce projet représente un investissement de 10 millions d’euros(1).

L’entretien innovant des 221 ouvrages d’art de l’Autoroute et de la Route Blanches, soit un ouvrage tous les 500 mètres en moyenne (viaducs, ponts, murs, etc.), se poursuivra. Leur surveillance et leur entretien représente un volet important de l’action des équipes d’ATMB. Pour cela, elles auront recours à des techniques innovantes en 2018 :

  • La radiographie du pont sur l’Arve, du viaduc du Fayet et du Bois d’Arlod pour inspecter le bon état des poutres en béton. Grâce à un appareil spécifique, les équipes d’ATMB obtiendront une radio de l’ouvrage et mesureront l’évolution des câbles à l’intérieur du béton.
  • L’inspection par drones des piliers du viaduc de Bellegarde et de Bardonnex. Cette technologie innovante permet d’obtenir des images pour vérifier la structure des piliers ainsi que leur évolution dans le temps, sans engendrer de gêne pour les conducteurs.

Dans le cadre du cycle d’entretien de l’ouvrage, la partie inférieure du pont de la Creusaz au niveau de la plateforme du Mont Blanc, créé en 1963, sera renforcée et l’étanchéité de la partie supérieure sera refaite. Afin de minimiser la gêne pour les usagers, le calendrier des travaux s’inscrit dans le planning de fermeture du tunnel pour les travaux de la dalle. L’investissement pour ATMB est de 850 000 euros.

À Magland, la rénovation du pont au-dessus de l’A40, permettant le passage de la route communale du Crêtet pour accéder entre autre à la zone industrielle Ouest de Magland, sera menée durant 20 semaines. L’investissement pour ATMB est de 750 000 euros.

Les travaux de réhabilitation du centre d’exploitation d’Eloise, débutés en janvier dernier, s’achèveront fin septembre. Les bâtiments administratifs et les pièces de vie des « Hommes en jaune » seront reconstruits : murs, plafonds, électricité, tout sera refait à neuf. L’objectif est d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs. Cet investissement s’élève à 800 000 euros.

25 km de chaussées seront renouvelés sur les secteurs de Passy, Eloise, Etrembières, Bardonnex et Vallard. Les équipes d’ATMB continueront d’appliquer leur politique volontariste de réduction des déchets : les enrobés seront recyclés jusqu’à 50 % en couche de liaison et 20 % en couche de roulement. Le programme 2018 représente un investissement de 7,5 millions d’euros. Dans le cadre de ces travaux de chaussées, ATMB met en place des mesures adaptées à chaque site, dans le but de minimiser, autant que possible, la gêne des clients. Par exemple, les travaux prévus sur l’A411 (jusqu’à la douane de Vallard) et sur la plateforme de la douane de Bardonnex sur l’A41, seront réalisés les trois premières semaines d’août, exclusivement de nuit, avec réouverture à la circulation chaque matin respectivement à 5h30 et 4h30.

« Afin de minimiser la gêne à la circulation, ATMB réalise un important travail de préparation dans la programmation des travaux. Les équipes d’ATMB veillent ainsi à intervenir dans le cadre des périodes les moins circulées, notamment la nuit et en dehors des week-ends ou des jours fériés. Pour limiter les temps d’intervention, les équipes d’ATMB mettent à profit la neutralisation d’une zone pour réaliser au même moment tous les autres travaux nécessaires » précise Louis Gauthier, directeur du développement, de l’ingénierie et de l’innovation d’ATMB.


Qualité du service rendu aux clients : une nouvelle aire bidirectionnelle à Bonneville et la création des six derniers refuges de sécurité

La première pierre de la nouvelle aire de service de Bonneville sera posée en septembre 2018.  Pour le moment, une passerelle piétonne permet de relier les deux aires actuelles. Elle sera supprimée pour laisser place au pont routier qui permettra d’accéder à la nouvelle aire bidirectionnelle, située dans le sens Genève-Chamonix, quel que soit son sens de circulation. Cette future aire sera plus grande et mieux adaptée aux besoins des clients de l’Autoroute Blanche. Le nombre de places de parking sera augmenté pour accueillir les conducteurs en provenance de Mâcon/Genève et de Chamonix : 168 places pour les véhicules légers et 122 pour les camions, contre 152 et 38 actuellement.

L’espace d’accueil, totalement repensé, proposera de très nombreux services pour rendre les pauses des conducteurs agréables : une offre de restauration élargie, avec les enseignes Léo bistrot, Starbucks et Petit Casino, des espaces de jeux pour enfants ou encore des salons de détente. Ce nouvel espace permettra de mettre en avant les produits locaux et d’imaginer des animations, notamment lors des grands départs en vacances, pour promouvoir le territoire. Une terrasse de 250 m2 offrira une vue panoramique sur les massifs environnants. Ce projet intègre un volet environnemental important avec des aménagements pour la faune locale et la construction d’un mur anti-bruit pour les riverains. Ces travaux d’envergure représentent un investissement total de 23 millions d’euros (15,3 millions pour ATMB, qui prend en charge la construction du pont, des parkings et des giratoires, et 8 millions pour Shell sur la station et le bâtiment).

Dans le cadre du programme de création de refuges pour la sécurité des conducteurs, six refuges seront créés en 2018. Ils mettront fin à un programme de huit années nécessaires à l’aménagement des 110 refuges de l’Autoroute Blanche. La chaussée sera élargie pour permettre d’optimiser les conditions de sécurité des conducteurs. Les bornes oranges, ou bornes d’appel d’urgence, sont quant à elles adaptées aux personnes à mobilité réduite et aux malentendants. Ces travaux s’élèvent à un montant total de 10,6 millions d’euros, dont 740 000 en 2018.

Au Tunnel du Mont Blanc, un nouveau site internet permettra de renforcer le service rendu aux clients. Une nouvelle ergonomie facilitera l’accès à l’information trafic. Les clients pourront également consulter et suivre en ligne leurs abonnements. Trois panneaux lumineux supplémentaires seront également installés au niveau des voies de péage pour une meilleure information des clients. Ces projets représentent un investissement de 330 000 euros (1).

(1) Financés à parts égales entre ATMB et son homologue italienne la SITMB