Skip to Content
»
La pollution de l’air refroidit les Etats-Unis

L’accumulation de particules dans l’est des Etats-Unis aurait fait baisser la température moyenne de cette région de 1 degré entre 1930 et 1990. Toutefois, les efforts des USA pour diminuer la pollution de l'air et leurs émissions de particules fines ont fait diminuer cet effet à -0,3°C sur les dernières décennies.

La plupart de particules responsable de cet effet refroidissant sont des sulfates issus des centrales à charbon. « Ces composés reflètent la lumière du soleil donc nous observons un refroidissement au sol » explique Eric Leibensperger, co-auteur de l’étude, dans Science Daily. Ces chercheurs suggèrent que la pollution de l’air compense les effets du réchauffement climatique et ajoutent : « Personne ne dit que nous devrions arrêter nos efforts pour limiter la pollution de l’air mais il y aura des conséquences ! Nettoyer notre air pourrait entraîner des augmentations locales de température ».