Skip to Content
»
La FEDRE a 20 ans cette année !

La FEDRE a 20 ans cette année !

La FEDRE a 20 ans ! Elle est née de la réflexion de 5 ou 6 membres élus et dirigeants du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe, puis a été fondée par le politicien genevois, Claude Haegi, devenu ensuite président du Congrès, accompagné d’Yves Berthelot, président de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe et Daniel Goeudevert ancien PDG de Volkswagen.

L’idée était de sensibiliser les acteurs politiques et économiques au fait que la protection de l’environnement n’avait pas qu’une valeur environnementale précieuse, mais aussi économique. Négliger le patrimoine naturel peut conduite à une catastrophe écologique, mais aussi à une catastrophe économique encore plus grande.
Les nouvelles démocraties de l’Europe de l’Est étaient plus particulièrement visées par ce message, mais les autres également concernées.

En vingt d’existence, la FEDRE a considérablement diversifié et sans cesse renouvelé ses activités. Elle fut très engagée dans les Balkans aux côtés des associations nationales des communes des pays concernés, dans lesquelles son Secrétaire Général François Saint-Ouen, expert apprécié, continue d’intervenir avec l’appui de la Direction au Développement et à la Coopération suisse (DDC).

En matière d’environnement et d’économie, l’énergie est un thème majeur qui devint une priorité pour la Fondation. A ce sujet elle prit le parti de défendre la recherche et l’innovation pour favoriser l’usage des énergies respectant au mieux l’environnement. Le bouquet énergétique diversifié reste sa ligne.

La filière du bois traitée avec discernement représente des opportunités écologiques et économiques.

La FEDRE a toujours soutenu le gaz comme une énergie au moins de transition, dont la maîtrise des inconvénients progresse grâce à des programmes de recherche ambitieux.

Chaque pays européen a sa définition de la transition. Leurs choix et le subventionnement de certaines sources, même polluantes déstabilisent les marchés d’énergies renouvelables, en particulier la plus importante de toute, l’hydraulique.
Aberration ! L’évolution des technologies ouvrent des perspectives bouleversant les données actuelles. Avec des bâtiments à énergie positive et une généralisation des véhicules électriques, on peut assister non plus à une transition, mais à une révolution. La FEDRE poursuivra donc son activité de sensibilisation et d’information dans ce domaine.

Attentive à la bonne gouvernance des régions et communes, on observe avec inquiétude des transferts de compétences entre collectivités publiques nationales, régionales et locales sans que les moyens financiers suivent. Cette question à une dimension particulière en zones transfrontalières soumises à des mouvements de personnes habitant dans un pays et travaillant dans un autre. La juste répartition de la fiscalité doit y être traitée en tenant compte des charges supportées de chaque côté ainsi que des prestations sociales.

L’enquête que la FEDRE a lancée serait renforcée par un rapport du Congrès des Pouvoirs Locaux et Régionaux du Conseil de l’Europe, directement concerné, dont la commission de la Gouvernance a été saisie.

La FEDRE a, durant ces vingt ans, toujours voulu favoriser des partenariats entre les pouvoirs publics et milieux économiques avec un objectif, le développement durable favorisant l’emploi.

La FEDRE développe également un programme régional, le « Diamant Alpin », triangle territorial situé entre Genève, Lyon et Turin dominé par le Mont-Blanc, toit de l’Europe.