Skip to Content
»
Genève s'engage sur la voie de la transition énergétique

Genève s'engage sur la voie de la transition énergétique

Le Conseil d'Etat a adopté à l'intention du Grand Conseil son rapport sur la conception générale de l'énergie 2005-2009 et son projet de conception générale de l'énergie 2013. Ce document définit les orientations de long terme que le gouvernement souhaite donner à sa politique énergétique. Le Conseil d'Etat entend réaffirmer son adhésion à la société à 2000 watts sans nucléaire et propose des jalons pour 2020 et 2035 inscrits dans cette vision de long terme. La société à 2000 watts sans nucléaire est la vision d'un avenir durable : respectueux de l'environnement, économe en ressources et globalement équitable.

Cette orientation est en accord avec la volonté du Conseil fédéral d'abandonner progressivement l'énergie nucléaire et de mettre en œuvre une nouvelle politique énergétique fondée sur l'efficacité énergétique et la promotion des énergies renouvelables. La conception générale de l'énergie transpose, pour Genève, les objectifs proposés par le Conseil fédéral dans sa stratégie énergétique.

Concrètement, le Conseil d'Etat propose de réduire la consommation énergétique annuelle moyenne par personne de 15% d'ici 2020 et de 35% d'ici 2035 par rapport au niveau de l'an 2000. Pour la production électrique, l'objectif est d'exploiter toutes les sources renouvelables disponibles et, notamment, de doubler la production photovoltaïque tous les cinq ans. Ceci permettrait ainsi à l'énergie solaire de couvrir 12% des besoins d'électricité du canton en 2035, contre 0,5% actuellement. Le Conseil d'Etat souhaite également que le canton tire pleinement partie de tous les potentiels thermiques présents sur son territoire. Ceux-ci concernent aussi bien les rejets thermiques de différentes activités que l'énergie solaire, la biomasse, les eaux de surfaces ou encore la géothermie de faible et de grande profondeur.

Enfin, le Conseil d'Etat précise que ces objectifs représentent un engagement politique marqué qui requiert une mobilisation et une adhésion forte de tous les acteurs publics et privés du canton. L'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables constituent des nécessités environnementales, mais ils représentent également des sources de progrès et d'innovation pour l'économie. Ainsi, la transition énergétique ouvre d'importantes opportunités en matière de développement d'infrastructures et de nouvelles technologies.

Communiqué de presse du Conseil d'Etat, 15 mai 2013