Skip to Content
»
Claude Haegi plaide pour le courage de l’innovation et la recherche en faveur du nucléaire au thorium

Claude Haegi plaide pour le courage de l’innovation et la recherche en faveur du nucléaire au thorium

Forum international de Rhodes : pour la séance plénière orientée vers le développement durable, le président de la FEDRE a choisi comme titre pour son intervention « Energie : Le courage de l'innovation ». Ce message en appelle au réalisme, à la solidarité interrégionale mondiale et à la confiance que l'on doit placer dans le génie humain pour innover et répondre aux besoins des habitants de la planète.

Le dogmatisme tue l'innovation

En 1984, Carlo Rubbia qui fut Directeur Général du CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire) à Genève, reçut le prix Nobel de physique. Ses travaux de recherche ont montré qu'il existait des méthodes beaucoup plus astucieuses d'utilisation de l'énergie nucléaire de fission, grâce au couplage de la technologie des accélérateurs de particules avec celle des réacteurs nucléaires en faisant appel au thorium à la place de l'uranium.

L'emploi du thorium offre des avantages décisifs en termes de sécurité, de non-prolifération, de réduction drastique des déchets et d'abondance des ressources. La possibilité offerte par le thorium de détruire les déchets nucléaires existants serait à elle seule une raison suffisante pour se lancer dans le développement de cette filière.

Résultat de cette technologie : on disposerait d'énergie électrique indépendante des fluctuations météorologiques, sans dangers majeurs, sans dégager de gaz à effet de serre.