Skip to Content
»
Apple exploite le biogaz des décharges pour un data center

Du cloud computing alimenté aux déchets: Apple indique que les piles à combustible de son centre de données de Caroline du Nord fonctionneront au biogaz capté des décharges, dans le cadre de son plan de fonctionnement avec 60% d’énergies renouvelables sur site.

Pour rendre son futur data center plus écologique, Apple récupèrera l’énergie de vieux déchets. L’entreprise prévoit d’alimenter les piles à combustible de son centre de données de Maiden, en Caroline du Nord, au biogaz des décharges, d’après une déclaration réglementaire aperçue par Data Center Knowledge.

Ce document indique également que Bloom Energy fournira les 4,8 mégawatts de piles à combustible qui alimenteront en partie le centre de données. Le 30 avril dernier, le PDG de Bloom Energy K.R. Sridhar a confié à CNET que son entreprise fournira à Apple ses Bloom Box de 200 kilowatts de la taille d’un emplacement de stationnement.

En utilisant le biogaz plutôt que le gaz naturel pour alimenter ses piles à combustible, Apple exploite ce qui est considéré par beaucoup comme une ressource renouvelable, à savoir les déchets ensevelis dans les décharges. « L’utilisation du biogaz, qui remplace le gaz naturel conventionnel, pour générer de l’électricité réduira les émissions de gaz à effet de serre et les polluants qui forment le smog, tout en diversifiant le combustible utilisé pour générer de l’électricité », explique Apple dans son document déposé début avril.

Les piles à combustible transforment l’énergie contenue dans le gaz naturel ou le biogaz, qui peut également provenir des exploitations laitières ou porcines, en électricité via un procédé chimique qui rejette une quantité minime de polluants atmosphériques. En plus d’être moins polluantes et plus efficaces que le réseau électrique, les piles à combustible donnent aux entreprises une source fiable d’électricité sur site, ce qui est l’une des raisons principales pour lesquelles les entreprises investissent dans cette solution.

Le data center d’Apple en Caroline du Nord, qui est en cours de construction, est devenu la cible d’attaques de Greenpeace, qui a lancé une campagne pour inciter les fournisseurs de cloud computing à utiliser davantage les énergies propres.

Une consommation de 20 MW à pleine puissance

En réponse, Apple a déclaré que le site de Maiden sera l’un des centres de données les plus économes en énergie,consommant environ 20 mégawatts d’électricité à pleine puissance. En plus des piles à combustible alimentées par le biogaz, il aura un immense panneau solaire de 20 mégawatts (avec des panneaux fournis par Sunpower, filiale de Total).

Apple devra acheter le biogaz auprès d’un fournisseur spécialisé. La matière organique des décharges libère du méthane (principal ingrédient du gaz naturel) à mesure qu’elle se décompose, mais ce gaz capté doit être nettoyé et amélioré pour qu’il soit exactement identique au gaz naturel. Le biogaz qu’Apple achète sera inséré et mélangé dans les conduites de gaz naturel, d’après le document.

Un certain nombre de clients de Bloom Energy en Californie, dont eBay et NTT America, achètent déjà du biogaz pour faire fonctionner leurs piles à combustible. Le data center d’Apple sera toutefois l’une des plus grandes installations de piles à combustible d’entreprise. Il devrait entrer en service d’ici cet été.

Source : smartplanet.fr